Un dispositif inédit

2019-05-21 Rtch PStudio20 - Copie.jpg
DSC07839.JPG

Lancée en janvier 2015, la campagne de travaux de conservation et de valorisation de la villa visait à solidifier le projet culturel en connectant le site originel à l’espace qui retrace son histoire. L’ambition ici affichée consiste à concilier les impératifs de sauvegarde des vestiges pour les générations futures tout en offrant aux futurs visiteurs les clés de lecture d’un pareil patrimoine.

 

La complexité d’un tel projet réside dans le nécessaire parti-pris du choix de valorisation qui doit tenir compte de nombreux paramètres. En premier lieu, l’état de conservation des vestiges rendait difficilement conciliable la cristallisation du site et l’accueil du public. A l’état de délabrement du site  s’ajoutait sa difficile compréhension pour un non initié. En effet, l’enchevêtrement complexe de fondations de murs des états successifs des établissements de la villa gallo-romaine sont extrêmement malaisés à comprendre.

 

Néanmoins la précision du plan des vestiges réalisé par Jean LAUFFRAY en 1972 et la récente révision des interprétations chronologiques et structurelles des bâtiments proposée par François RECHIN (Professeur d’archéologie à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour) permettent  de mieux appréhender le processus de renaissance de l’établissement au IVème siècle – période de paix et prospère pour l’Aquitaine. C’est ce modèle, celui du palais campagnard dans son état le plus tardif, qui sera présenté au public.

 

L'année 2018 a marqué la fin d'un vaste programme de conservation et de valorisation du site. Au terme de trois années de travaux, qui auront permis de préserver les vestiges et d'en relever les exacts contours, la villa se révèle désormais au public grâce à une lecture tout à fait contemporaine.

Le tracé du plan de la villa que vous observerez et dans lequel vous pourrez déambuler consiste en une restitution exacte de l'emplacement des murs antiques, à l'échelle 1 et au droit des murs existants. Sous vos pieds, la villa gallo-romaine subsiste encore ...