Présentation

Dans les Pyrénées-Atlantiques au cœur du canton des Luys en Béarn, le petit village de Lalonquette abrite depuis plus de quinze siècles un exceptionnel site archéologique : une villa gallo-romaine.

 

Découverte en 1843 par le séminariste DUFFAU, cette villa a fait l'objet d'explorations ponctuelles et un premier relevé des mosaïque fut proposé. Toutefois, ce  n'est  qu'à  partir  de 1959 et jusqu'en 1972 qu'un archéologue, Jean LAUFFRAY, mena de véritables fouilles archéologiques mettant ainsi au jour les vestiges de ce magnifique ensemble.

 

En 1994, le Service Régional de l'Archéologie d'Aquitaine charge le Groupe de Recherches Archéologiques  de  l'Université  de  Pau  et  des  Pays de l'Adour d'évaluer l'état de conserva­tion des vestiges et de formuler des proposi­tions quant à leur devenir. En 1995, un programme de prospections systématiques mené sur tout le territoire en­vironnant a permis d'en apprendre davantage sur les formes d'occupations du sol autour de la villa. Les résultats encourageants motivent la reprise des recherches archéologiques sur le site.

 

Celle-ci se  concrétise  donc en  2001 à travers le Projet Collectif de Recherche, fai­sant intervenir une équipe pluridisciplinaire de chercheurs et permettant le lancement d'une fouille programmée pour une durée de 3 ans. La coordination de l'opération est assurée par monsieur François RECHIN, Maître de Conférences d'Histoire Ancienne à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

Le musée

Jean LAUFFRAY

(1909-2000)

entrée.jpg

Depuis de nombreuses années, la Communauté de communes de Thèze puis des Luys en Béarn, s'est lancée dans un ambitieux programme de valorisation des vestiges de la villa auprès du grand public. Des premières campagnes de fouilles jusqu'à l'inauguration du musée en Novembre 2012, plusieurs décénnies de travaux ont été nécessaires pour dessiner les contours du projet scientifique et culturel aujourd'hui engagé.

 

Situé en Nord Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques, le musée gallo-romain retrace l'histoire d'un établissement rural gallo-romain qui a vu le jour et s'est développé du Ier au Vème siècle de notre ère. S'appuyant sur une muséographie élaborée mettant en scène les mosaïques restaurées, il propose grâce à une approche ludique de découvrir les spécificités de la villa autour de divers thèmes (vie quotidienne, aristocratie, agriculture, architecture, etc.) illustrés par la présentation des collections.

 

Depuis son ouverture, le recrutement d'une équipe de professionnels de l'archéologie et de la médiation a contribué à développer un panel d'outils spécialement adaptés aux différents publics, permettant à tout un chacun de découvrir les richesse de ce patrimoine local.