Les collections du Musée gallo-romain sont toutes de nature archéologique et étaient scindées en deux entités aux statuts juridiques différents jusqu’en 2021. Elles ont été globalement constituées entre 1959 et 2005, au gré des campagnes de fouilles archéologiques successives menées sur le site de la villa antique de Lalonquette.

Elles furent menées en premier lieu par Jean Lauffray (Architecte des Monuments de France puis Maître de recherches à l’IRAA-CNRS) de 1959 à 1972. Les terrains appartenant à l’époque à un propriétaire privé, les collections issues de cette campagne appartenaient à l’Etat et étaient conservées depuis au dépôt départemental d’Hasparren et au Musée d’Aquitaine pour les mosaïques.

La Communauté de communes des Luys en Béarn ayant fait l’acquisition des terrains qui abritaient les vestiges au début des années 2000, elle a obtenu d’office la pleine propriété des collections issues des fouilles dirigées par François Réchin (Professeur d’archéologie – IRAA-CNRS de Pau) entre 2002 et 2005.

L’aménagement des réserves lors du programme d’extension du musée a permis d’une part la réunification des collections en un même lieu et d’autre part d’obtenir la dévolution de propriété des collections d’Etat. Depuis janvier 2021, la Communauté de communes est donc l’unique propriétaire de l’ensemble des collections de la villa gallo-romaine et a pour mission leur conservation, leur étude et leur valorisation.

Le musée est également habilité à conserver en dépôt d’autres collections du territoire, comme le mobilier archéologique de la villa antique de Taron ou encore le mobilier archéologique issu des multiples campagnes de prospection pédestre menées sur l’ex canton de Thèze dans les années 1990.

 

LES COLLECTIONS

Musée Web-51.jpg
Musée Web-52.jpg

Pensées comme un véritable objet de médiation, les réserves du Musée gallo-romain sont en partie dévoilées au public.

Elles sont dotées d'une frise d'interprétation illustrée qui présente le parcours de l'objet archéologique de sa découverte sur site à sa mise en vitrine.

Les collections sont accessibles aux chercheurs et étudiants en archéologie sur simple demande adressée par courriel : marineibanez@cclb64.fr

DSC_1514_modifié.png
DSC_0389.jpg
Sans titre - 1.png
DSC_0005_modifié.jpg
DSC_00632.png